Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jo, l'Indien dans la ville

Little Jo In Slumberland - La Feuille Blanche (Part 03)

29 Janvier 2014, 00:15am

Publié par Jo l'Indien

En septembre 2013, ma maman m'a parlé du concours Jeunes Talents 2013 pour le Festival d'Angoulème 2014.

Le règlement du jeu était le suivant :

"Les participants doivent envoyer une bande-dessinée présentant une histoire complète avec titre, d'expression française ou sans parole, en une, deux ou trois planches originales maximum, en oir et blanc ou en couleurs. Le thème est libre, tous les styles et tous les genres sont autorisés, sous réserve du respect de l'ordre public et des bonnes moeurs".  

J'ai donc participé pour la première fois à ce concours, un peu en dernière minute.

Afin de tuer tout suspense, sachez que je ne figure pas parmi les 20 sélectionnés sur 400 candidatures, mais je voulais vous faire partager ces quelques planches et mes choix artistiques pour chacune de ces planches.

http://kamathaz.free.fr/jolindien/LittleJo03.jpg

 

Cette troisième et dernière page fait appel à différents "héros de papier", issus de différents pays et de différents genres. Personnages comiques, aventuriers ou plus sérieux, ils figurent rassemblés dans une seule et même case. Issus de BD européennes, de mangas, de comics ou de blogs, les protagonistes du 9ème art se côtoient ici indifféramment, mélangés dans la tête de l'auteur.

PETIT JEU : A vous de trouver quels personnages sont représentés dans cette première vignette. La réponse ci-dessous, en survolant l'icône en question.

 

La deuxième vignette mélange dessin et photographie, comme on peut parfois le voir dans quelques planches d'Edika, rappelant l'étrange parallèle entre le personnage dessiné et la personne réelle. 

La troisième case, entièrement en noir et blanc, est un clin d'oeil aux polars sombres, aux films d'épouvante et à la patte graphique exagérée d'un Robert Crumb. La fin d'un rêve, l'apogée du cauchemar, en quelques mots, l'heure de se réveiller.

La chute est la conclusion typique à chaque épisode de l'oeuvre originale de "Little Nemo in Slumberland" : le petit garçon en pyjama se réveille en sursaut, à l'issue de son rêve, ses parents lui demandant bien souvent de se rendormir.

Pour la référence culturelle au livre d'Eric-Emmanuel Schmitt : il s'agit de l'histoire d'un homme à qui un artiste propose de devenir une oeuvre d'art en soi... un peu comme je le fais avec mes personnages de BD.