Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jo, l'Indien dans la ville

Les Blogs Girly ? Pour nous, les Hommes.

19 Janvier 2012, 00:05am

Publié par Jo l'Indien

http://kamathaz.free.fr/jolindien/JoetBlogGirly.jpg

Au commencement, il n’y avait rien. Quelques milliards d’années plus tard, le 9ème art fait son apparition. Dieu regarda cette invention et se dit que c’était beau. Depuis, les descendants d’Adam savourent le fruit défendu : la bande-dessinée. Longtemps l’apanage des mâles, cette dernière se vit bercer par les bras maternels de nos Eves ces dernières décennies… Cette croissance connut une plus forte augmentation par l’explosion de la bulle internet. Les illustratrices s’expriment sur la blogosphère en restant le plus authentique possible (ou pas). Aujourd’hui, la tendance est devenue si importante qu’elle a droit a un surnom, comme se veut toute grande tendance suffisamment distinctive : les Blogs Girly.


Hier, nous avions droit à un choix relativement limité de dessinatrices françaises, principalement Claire Brétécher, avec sa célèbre Agrippine. Au Japon, de grandes séries de mangas ayant des auteurs féminins connurent le succès : « Ranma ½ » de Rumiko Takahashi, « Full Metal Alchemist » d’Hiromu Arakawa et diverses séries des studios Clamp, studio constitué exclusivement de femmes !  Pour la petite anecdote, on notera que « Ranma ½ » et « Full Metal Alchemist » sont des « shonen », une catégorie de manga dont le style éditorial s’adresse…aux garçons.


Aujourd’hui, les nouvelles technologies (ordinateurs et Internet à haut débit, tablettes graphiques, scanners, logiciels de PAO et autres) et l’évolution de la société permettent à des illustrateurs d’émerger aux yeux du (d’un ?) public. En y regardant de plus près, les bande-dessinées qui occupent les étagères de papa sont les résultats d’une sélection faite par des éditeurs qui voyaient le succès dans certaines séries Grand Public. Force est de constater que la dominance sur le marché était fortement masculine. N’y avait-il pas de dessinatrices hier ? Ou n’avaient-elles pas suffisamment de talent ? Rien n’est moins sûr…


Les blogs donnent l’opportunité à tout le monde de s’exprimer. Tous dessinateurs de BD en herbe pullulent sur la Toile : des petits, des grands, des bons, des mauvais, des hommes…et des femmes. Beaucoup de femmes. Est-ce simplement que les femmes se sont mises à dessiner cette dernière décennie par une subite envie ? Ou bien est-ce que la liberté du net leur donne aujourd’hui une visibilité que l’éditeur lambda d’hier ne lui offrait pas ?  La question demeure…


Tout mâle que je suis, j’avoue avoir du plaisir à découvrir certaines perles de Blog Girly, qui donne un regard neuf et frais à la bande-dessinée, dans les sujets traités d’une part, et dans la forme d’autre part. Les Blogs Girly ont bien souvent la tendance à aborder des thèmes « typiquement » féminins qui parlent en tout premier lieu à leurs consœurs, qui se reconnaissent de façon plus ou moins inavouée dans les anecdotes illustrées sur les notes de blog. Nous, les hommes, sourions ironiquement quand une illustratrice fait de l’autodérision sur la gente féminine et rions jaune quand elle fait de la dérision sur le sexe fort.


Les succès indiscutables de Pénélope Bagieu (avec son héroïne Pénélope Jolicoeur), Laurel (l’une des premières blogueuses BD : son blog BD existe depuis 2003), Margaux Motin, Diglee, ou bien encore Leslie Plée montrent que le grand public est tout à fait apte à apprécier l’humour féminin, en raffole, et en redemande !


Toutefois, bien que le succès des Blogs Girly soit croissant, ne faudrait-il pas faire attention à l’uniformisation des codes de BD par et pour les filles ? La ressemblance troublante entre les styles de Pénélope Bagieu et Margaux Motin peut être un exemple : filles filiformes aux peaux incolores traitant de sujets typiquement féminins sur une forme de narration quasi similaire. Nombreux aussi sont les blogs de filles/femmes à faire la part belle aux VDM (Vie De Mère), mettant en avant les relations mère-enfants ou les relations femme-chat (alors que les chiens sont les meilleurs amis des hommes), ce qui participe un tant soit peu à cette uniformité des Blogs Girly.


Pour conclure, la puissance montante des blogs de filles rappelle bien « qu’il ya milles inventions pour faire parler les femmes, mais pas une seule pour les faire taire » [Guillaume Bouchet]…et c’est tant mieux !

 

 

Jo l'Indien